Je crois qu’il faut que je te dise un secret … 27


Le 05 septembre 2016, j’ai appris une nouvelle à laquelle je ne m’attendais pas, c’était la dernière chose que j’aurai espérée…. J’avais imaginée t’écrire ce billet dans 5 ou 6 ans mais certainement pas avant !

C’était 4 jours après ma rentrée à la faculté de médecine, pour rappel, je suis en première année de médecine (année extrêmement sélective)

Papa étais malade, 2 jours avant nous avions fait une super soirée hyper arrosée pour fêter mes 25 ans, nous avons bien picolés, surtout Papa, donc après il n’était pas bien, gueule de bois pendant plusieurs jours (ça lui à même provoqué une péricardite …) Bref. Je suis donc aller à la pharmacie entre midi et deux pour aller lui acheter de quoi soigner ses gros maux de tête.

Sauf qu’en entrant dans la pharmacie, je passe devant les tests de grossesse, ils sont à l’entrée donc impossible de ne pas passer devant. J’ai alors une très forte intuition que me pousse à acheter un test.

J’arrive à la fac, je fil aux toilettes et je n’attends pas le lendemain pour le faire. Je fait pipi dessus, je le met directement dans mon sac (après avoir mis le capuchon évidement), je sors m’asseoir sur le banc qui se trouve juste en face de la cafette de la fac, je suis toute tremblante comme si je savais ce qu’il allait m’annoncer. Il s’écoule alors environ 3-4 minutes entre le temps que j’ai mis pour faire le test et pour m’asseoir.

Je n’ai même pas encore de retard, je ne suis qu’à 12 jours après mon ovulation, j’ai un stérilet en cuivre, mes cycles sont donc normaux, je sens mon ovulation quand elle a lieu, mais théoriquement je ne peux pas être enceinte…. Surtout que lors de ce cycle ci, on a que très peu câliné, a cause d’une certaine fatigue venant de tout les deux.

Mais j’ai eu des signes qui m’ont fait penser que je devais écouter cette intuition. Je me suis mise à la course à pied avec une de mes tantes, pendant 5 jours tous les matins, nous allions courir, alors que la veille ont avaient super bien couru en faisant peu de pauses, ce matin là impossible de tenir 100 m, j’étais trop essoufflée, mais à ce moment là je ne pensais nullement a une possible grossesse, j’avais mis ça sur le compte d’un rhume. Sauf qu’à la fac, c’est en pente, et dès que je la monte, je suis très essoufflée….

Donc, je suis sur mon banc, j’ouvre mon sac, je regarde mon test … Je ne peux pas y croire, c’est un faux positif, la barre est très pâle, mais elle est là, elle est rose, elle est large, mais je ne veux toujours pas croire mon test, c’est pas possible !!!

img-25267440cd2

Le lendemain, je vais acheter un nouveau test, il est encore positif, il est même un peu plus foncé. Cette histoire me travaille trop, du coup je vais dans Nîmes dans une autre pharmacie chercher deux autres tests, un clearblue en croix et le nouveau clearblue easy à 10ui. Je décide de rentrer chez moi, je vais dans les toilettes du train, je fais le CB easy, plus de doute. La barre est arrivée directement.

img-252682030e6

img-25268390dd3

Je suis enceinte !

Je vais passer sur les autres tests que j’ai fait, histoire d’être bien sûre…

J’ai passé cette première semaine dans le déni le plus total. Je ne voulais pas croire que j’étais enceinte. Je n’ai rien dit à Papa tout de suite.

Puis en suite maintenant qu’il était là, j’ai eu peur de le perdre. Quel paradoxe n’est-ce pas ?!

J’ai fait une première prise de sang le 10 septembre, soit 17 dpo, taux à 196 ui. 48h après deuxième prise de sang, donc le 12 septembre, taux à 386 ui, il a tout juste doublé, je suis rassurée.

10 jours après, n’ayant toujours quasiment pas de nausées ni de vomissements, je me pose des questions, car à ce stade pour mes autres grossesses j’avais déjà la tête dans la cuvette nuit et jour. Taux à 9600 ui, je trouve ça peut, mais selon un site de calcul des BHCG, mon taux double toutes les 41h donc c’est bon.

Le 27 septembre j’ai rendez vous avec ma sage femme pour débuter le suivi de la grossesse, elle me prescrit le bilan sanguin habituel et me refait faire un dosage BHCG, à 7SA pile mon taux n’est que de 28900 ui, j’angoisse vraiment, car il ne monte pas correctement.

Le vendredi 30, j’ai rendez vous chez une sage femme échographiste, et là quel soulagement, Papa était présent, il voulait venir à l’écho (l’énorme paradoxe aussi pour lui, il voulait qu’il y en ai deux alors que quand je lui ai annoncée la nouvelle, il a fait la big syncope et essayait de me faire changer d’avis sur mon opinion face à l’avortement…).

14517577_10210592312512711_7404631410465211440_n

Il y a un bébé, j’ai de suite vu son petit coeur clignoter, elle nous l’a fait également écouter, 121 bmp. Magique !

Il mesurait 6.5 mm.

Elle m’a alors dit que vu sa taille, il était peu probable qu’il est était conçu le 24 août comme j’avais dit mais le 31 août. Sauf que c’est impossible. Parce que je sens nettement bien mon ovulation tout les mois, comme je te l’ai dit plus haut, on a lapiné seulement 2 fois pendant cet période, puis ça aurait voulu dire que j’aurai eu mon premier test de grossesse positif 5 jours après ma soi-disante ovulation donc juste improbable. Enfin bref, c’est un détail que je verrai avec ma sage femme lors de notre prochain rendez vous en novembre.

Mes études dans tout ça ? Je continue, je ne veux pas abandonner ! Je ne pense pas réussir du coup ma première année du premier coup, je me dis que si je suis doublante j’aurai plus de chance de réussir. Mais je ne perds pas d’esprit mon objectif. Je veux être sage femme, je serai sage femme !

Donc d’après mes calculs, bébé est 4 est en route depuis le 24 août 2016 et il est prévu pour le 24 mai soit 1 semaine avant mon concours final (et là je pense que si je demande de pas faire de dépassement de terme, ce sera approuvé)

Donc ben voili voilou, on repart dans l’aventure, j’ai quelques nausées, parfois je vomis le matin, mais je ne me plains pas trop car j’ai connu bien pire.

Niveau poids on part sur un base de 62,8 kg, et pour l’instant je n’ai rien pris du tout. Et je dois dire qu’après les efforts fournit, reprendre du poids me fait très peur.

Tu vas peut être me dire que j’aurai dû attendre l’échographie du premier trimestre pour te l’annoncer, comme j’ai fait pour Mini Little. Sauf que je n’avais pas envie d’attendre, que ce soit pour Little ou Littlette je l’ai toujours dit entre 6SA et 8SA, je pars du principe (et apparemment une copine blogueuse qui est enceinte en même temps que moi pense la même chose), que je préfère être entourée et soutenue si cela se termine mal, que de pleurer dans seule dans mon coin sans que personne ne puisse comprendre.

Bon mercredi je serai à 8SA. Ma prochaine échographie est le 09/11, je serai alors à 13SA et j’ai hâte !


Laisser un commentaire

27 commentaires sur “Je crois qu’il faut que je te dise un secret …