Il y a t’il un écart d’âge parfait ? 4


J’ai bien envie de te répondre, qu’on s’en fou de l’écart d’âge.

Que tu fasses le choix comme moi de faire des enfants rapprochés, on te jugera parce que non. Il est préférable d’attendre entre 3 ou 5 ans entre deux enfants. Parce qu’il faudra que le corps de la dernière grossesse se remette bien en place. Parce qu’il faudra que le premier soit plus autonome. Parce qu’il comprendra mieux l’arrivée du deuxième. BLABLABLA !

Que tu fasses le choix de faire des enfants avec un écart d’âge de plus de 3 ans, on te jugera aussi, parce que non ! Il est préférable d’avoir des enfants rapprochés avec moins de 3 ans d’écart. Parce qu’il ne seront pas complice. Parce que tu n’auras pas à racheter le matériel de puériculture. Parce qu’il ne grandiront pas au même rythme. BLABLABLA !

Qu’est ce que tu retiens dans tout ça ?

Tu te feras juger peut importe le choix que tu vas faire !

Au pire, la meilleure solution serait de ne pas avoir d’enfants du tout ou d’avoir un enfant unique. Ah mais non, je suis bête ! On t’accablera parce que tu n’as pas d’instinct maternelle et d’être égoïste ou que ton enfant unique ne sera jamais heureux s’il n’a pas de frère ou soeur. Je suis désolé de t’apprendre que tu seras toute ta vie jugée !

Mais bon sang, quand est-ce que ça va cesser ?

Par expérience, et tu peux me croire sur parole, les jugements j’en ai à foison. Faut pas croire qu’il n’y que celles qui veulent des enfants avec un écart d’âge supérieure à 3 ans qui se font cataloguer.

Imagine la tête des gens quand 6 mois après la naissance de Little, j’ai annoncée que j’étais enceinte de Littlette.

« Déjà ?! »

« Mais c’est trop tôt »

« Tu vas pas t’en sortir avec 2 bébés »

ET ALORS ??!!! Ça regarde qui que nous ayons fait ce choix de remettre un bébé en route ? C’est pas toi qui vis chez moi, qui va te lever la nuit à ma place, qui va t’occuper de mes enfants ! Pourquoi se permettre de juger ?

Et imagine encore quand j’ai appris à tout le monde que Mini Little s’était installé 9 mois après la naissance de Littlette.

« Encore ?! »

« T’es une poule pondeuse »

« Pfff ! On est même pas surpris, on a l’habitude maintenant de toute façon »

Tu peux même pas t’imaginer comme ça peut faire mal d’entendre ça ! 

Et pour Baby Little, bébé stérilet, bébé pas attendu, s’est niché 10 mois après la naissance de Mini Little.

« Non mais faut que tu t’arrêtes après »

« T’avorte pas ? »

« Comment tu vas faire ? Je pourrais pas moi »

Non mais OH ! Ça ne pourrait pas vous arriver un peu de vous réjouir pour moi, au lieu de m’enfoncer plus que ce je ne le suis déjà ?

Et puis MERDE ! Au final C’EST MON CHOIX ! Tu peux lire d’ailleurs ce billet ICI que j’ai écrit il y a 1 an 1/2.

Pareil si tu décides d’avoir ton deuxième enfant quand ton premier aura 10 ans. ET ALORS ? Ça te regarde toi et ton compagnon personne d’autre !

Là aussi je le vois avec Papa, il a tout juste 1 an et 3 jours d’écart avec sa grande soeur, il n’y a aucune complicité entre eux. J’ai deux ans d’écart avec ma petite soeur, 3 ans d’écart avec un de mes petits frères. Il n’y a aucune complicité. Je suis plus complice avec mes deux derniers frères qui on 4 ans et 8 ans d’écart avec moi. Ça ne veux pas dire pour autant que la complicité dans une fratries rapprochées n’existe pas, je le vois avec mes Littleaux.

Dans tout les cas il va falloir que tu te fasses à l’idée que peux importe le choix que tu vas décider de prendre, il y aura TOUJOURS du monde qui ne seront pas d’accord avec toi. Du monde qui te jugera sur tes choix. Du monde qui te fera culpabiliser.

Le parfait écart d’âge c’est celui que toi tu auras choisi. Celui que toi tu auras estimé idéale !

Oublie ce que tu pourras lire dans la presse ou dans les livres. Qu’il faut qu’il y ai tant d’écart pour le bon développement psychique de l’enfant. Qu’il ne faut pas qu’il y ai plus de tant d’écart pour que le premier ne se sente pas lésé etc.

C’est toi et TOI seule (bon ton compagnon quand faut pas l’oublier lui aussi) qui décide. Tu auras tes arguments pour choisir qu’il y ai peut d’écart comme ta copine aura ses arguments pour qu’elle choisisse d’avoir ses enfants avec plus d’écart que les tiens.

Mais je te demande une chose, ne va pas blâmer celle qui aura fait un autre choix que toi. Car tu ne sais rien d’elle. Car ce sera son choix et celui de son compagnon. Si toi tu décides que l’âge idéal entre tes enfants c’est plus de 4 ans, ne va pas juger celle pour qui l’âge idéal entre ses enfants est moins de 3 ans. Et inversement.

Sur ce, je retourne à mon anatomie de la vascularisation artérielle du membre inférieur, c’est très …. comment dire ….. Passionnant !

 


Laisser un commentaire

4 commentaires sur “Il y a t’il un écart d’âge parfait ?

  • elfyne

    Tutafé d’accord avec toi.
    Que ce soit pour tes enfants, ce que tu manges ou la couleur de ta culotte tu entendras toujours des remarques.
    Donc bon… le mieux c’est ( d’essayer ) de les ignorer. Voir même de les éviter (les gros cons, pas les remarques).
    Y’ a des gens qui sont des rabat-joies, c’est comme ça.
    Chacun sa vie, le tout c’est d’être heureux et épanoui.
    Nous on a le projet d’avoir un second bébé, Bubus a 2 ans. Je n’ai jamais réfléchi à la question de l’écart d’âge (ou alors pas consciemment) c’est juste qu’avant je ne me sentais pas prête d’en faire un deuxième ( là je te tire mon chapeau ) et que maintenant si.

  • Marie

    Je suis parfaitement d’accord avec toi; on est dans une société de voyeur qui regarde ce que chacun fait et qui se permet de donner son avis sur tout. Mais juste parce que je suis une ch*** (gentille mais terriblement égoïste et égocentrique en ce moment), je te vais te faire de l’autre facette d’une réflexion qui t’a fait mal:
    « Comment tu vas faire ? Je pourrais pas moi ». C’est une phrase que j’aurai pu te la dire (même si je ne pense pas du tout que je l’ai dite le jour où j’ai su que tu étais enceinte et que j’étais très contente pour toi). J’aurai adorer avoir un quatrième enfant (toutes ces mères parfaites qui ont l’air de bien vivre leur maternité me font pâlir d’envie); même avec tous mes problèmes, j’ai adoré ces périodes et j’adore mes enfants et ils s’aiment tellement entre eux. Mais je me suis laissée emporter par ce rôle de maman qui me fait perdre la connexion avec mes autres « moi » et cela m’épuise d’abord physiquement mais maintenant moralement. Cette petite phrase blessante est parfois le jet d’un mal plus profond qu’on pourrait qualifier d’épuisement parental ou burn-out parental. Ces mères imparfaites qui se veulent parfaites.

    Alors je dis comme toi: Non au jugement, les femmes ont gagné la liberté de leur corps et de leur vie; ce n’est pas pour venir se faire scruter et juger sur ce qu’il y a de plus précieux et intime. Soyons contente quand qqch de bien arrive et triste pour le contraire.

    Surtout surtout (car je ne suis pas comme ça), je ne suis pas contre l’article (je suis pour ++++) mais je me permets de lancer une bouteille dans la mer pour une autre ouverture.

  • Mélanie - Gazette d'une maman, le blog

    Ton article m’interpelle, car d’une certaine façon j’ai vécu ces critiques. Pour le moment, je n’ai qu’une petite fille de 20 mois et le deuxième n’est pas encore en projet. Mais j’ai 18 et 20 ANS d’écart avec mon frère et ma soeur… La vie ne nous a pas épargné avec ma maman, puisque j’ai perdu mon papa à 15 ans, donc ma mère s’est retrouvée veuve à 36 ans. Elle a donc refait sa vie, avec un homme qui n’avait pas d’enfants… Et lorsque je me baladais avec ma maman et mon frère (je l’ai moins ressenti avec ma soeur car j’avais déjà quitté la maison), on nous regardait de travers et les gens pensaient que j’étais la maman et ma mère la grand-mère. Même dans notre famille, les grossesses « tardives » de ma mère (à 38 et 40 ans) ont choqué et fait couler de l’encre. Dur dur de faire changer les mentalités…

    • laulaumumy Auteur de l’article

      J’ai failli être dans la même situation que toi. Quand on essayait d’avoir notre deuxième ma mère essayer d’avoir un bébé aussi par la pma avec son compagnon qui n’a jamais eu d’enfants. Si sa dernière tentative aurait fonctionnée on aurait été quasiment enceinte en même temps, elle avait 42 ans et moi 22 ans. Donc ce que tu me dit ça ne me choque pas du tout. De nos jours il faut sans cesse apprendre à ouvrir son esprit et accepter le choix des autres surtout comme des histoires comme ça qui sortent du commun. Après tout ce n’est pas rare de voir maintenant des femmes entre 40 et + 45 ans avoir un bébé. Suffit de regarder le père de la mariée 2 🙂