{La parole aux lecteurs} Changer de carrière après un bébé


Rêver le soir de changer de boulot, de vivre de sa passion, d’être son propre patron… qui n’a jamais eu cette envie !

Et pourtant pour des raisons d’argent, de temps, d’organisation et tant d’autres encore justifiées ou faux prétextes, j’ai toujours enfoui cette idée dans un petit coin de ma tête.

Après les jours, les mois, les années ont passé… prise dans la spirale du quotidien, je me suis installée dans ma petite routine…

Jusqu’au jour où un bébé arrive ! Et après un deuxième… une nouvelle vie de famille et un nouveau regard sur la vie en général.

Mes priorités ont changé et mes ambitions aussi dans le même temps.

Je ne me suis pas rendue compte de suite de tous ces bouleversements.

C’est petit à petit, et surtout à l’arrivée de notre petite dernière, que j’ai ressenti tout le poids des responsabilités, toute la difficulté de concilier de manière équilibrée vie professionnelle et personnelle.

Pendant mon congé maternité, je me suis alors retrouvée face à mes interrogations et j’ai eu d’un coup le déclic qui me manquait jusque-là… pour passer à l’action !

CHANGER DE CARRIERE, MAIS POURQUOI ?

Je travaillais avant comme juriste dans une grande entreprise en région parisienne, avec des horaires souples et aménageables, des jours enfants malades et des RTT à gogo !

Le paradis pour les mamans actives ! 😉

Mais alors que j’attendais notre fille cadette, mon mari a été muté à Toulouse.

J’ai alors profité de mon congé maternité pour le rejoindre.

Me voilà donc dans une nouvelle ville, avec une petite fille et un futur bébé, sans travail, sans moyen de garde et sans famille sur qui me reposer…

Je ne suis pas de nature à m’angoisser, mais là ça faisait beaucoup de changements en même temps !

Alors cette petite idée enfouie dans ma tête est revenue me titiller… et si la solution était de créer mon entreprise… pour avoir du temps pour mes enfants, pour ne pas dépendre d’une place en crèche ou chez une nounou, pour pouvoir tout simplement décider de mon emploi du temps librement !

C’est peut-être sous l’effet des hormones (sacrées hormones !), mais j’ai eu envie de changer complètement d’orientation et me consacrer à une activité utile et agréable.

Comme je suis une passionnée de couture et que je passais une bonne partie de mon temps libre à faire des cadeaux de naissance pour ma fille, j’ai eu l’idée de créer ma boutique en ligne d’accessoires pour bébés.

Voilà, j’ai laissé de côté les dossiers pour réaliser des bavoirs, des sacs à langer et des couvertures personnalisées (je vous ai mis les liens pour que vous puissiez les découvrir, n’hésitez pas à cliquer dessus et à me donner votre avis, ça m’intéresse 😉 ).

Sacré challenge, non ?!?

Même si ce choix a pu paraître surprenant pour mon entourage, mon parcours est loin d’être atypique.

Et oui l’arrivée d’un bébé est souvent une étape, pour nous les femmes, de remise en question.

Parce que justement nos habitudes, notre quotidien, nos valeurs, plus rien n’est comme avant, on ressent souvent l’envie de donner une nouvelle dynamique à notre vie.

 

SE RÉORIENTER, COMMENT FAIRE ?

Croyez-en mon expérience, pas la peine de se précipiter tête baissée !

Justement avec un bébé, une vie de famille et toutes les responsabilités qui en découlent, il est préférable de ne pas agir à la légère.

Le but d’une réorientation étant aussi d’être plus épanouie sur le plan professionnel, personnel, voire les deux, prenez le temps de comprendre vos véritables motivations.

Est-ce une envie profonde de changer de métier, de vivre de votre passion ou tout simplement l’angoisse de retourner à votre ancien poste ?

Ensuite il faut tout mettre tout à plat, envies, forces, faiblesses, idées, moyens nécessaires, budget, etc…

Il n’y a pas de secret, plus le projet sera en adéquation avec vos attentes et bien préparé, plus vous aurez de chance de le réussir !

Si vous êtes salariée, donnez-vous le temps et ne lâchez pas tout d’un coup.

Il peut être bien d’abord de commencer par un bilan de compétences pour vous aider dans votre réflexion ou vous conforter dans votre idée.

Ensuite tout dépend du type de projet.

Si vous avez envie de changer de poste, vous pouvez utiliser votre compte personnel (C.P.F.). pour suivre une formation, passer un diplôme, faire une validation des acquis de l’expérience (V.A.E.).

Ces nouvelles qualifications vous permettront de vous ouvrir vers de nouvelles perspectives au sein de votre entreprise ou sur le marché du travail.

Par contre si vous êtes plutôt tentée par la création d’entreprise, pourquoi ne pas demander de bénéficier d’un temps partiel ou d’un congé spécifique ?

Vous trouverez toutes les conditions et les modalités sur le site du service public ICI.

Dans le cas où vous n’êtes pas salariée, n’hésitez pas à en parler avec votre conseiller Pôle emploi.

Il existe plusieurs dispositifs détaillés sur leur site et qui peuvent servir à une reconversion professionnelle comme des plans de formation financés ou des accompagnements spécialisés pour les créateurs ou repreneurs d’entreprises.

 

NE PAS RESTER SEULE ET SE CREER UN RESEAU

Avancer seule vers l’inconnu peut paraître angoissant et déstabilisant.

Alors n’hésitez pas à vous créer un réseau et de vous rapprocher des personnes expertes dans votre domaine.

Par exemple pour les femmes entrepreneuses, il existe de nombreuses associations comme les mampreneurs.

C’est l’occasion de rencontrer des personnes vivant la situation que vous, de vous inspirer de celles qui ont déjà réussi, de trouver des conseils avisés et de bénéficier aussi d’un accompagnement si nécessaire.

J’ai découvert aussi récemment les groupes sur Facebook.

Il en existe beaucoup dans tous les domaines. Donc en fonction de votre projet, vous trouverez sans problème un ou plusieurs groupes intéressants.

On peut y poser des questions, échanger sur différents sujets en rapport avec son activité, avoir des conseils et partager à son tour son expérience.

On y trouve une vraie entraide qui est réconfortante !

Et loin d’être de simples échanges derrière un écran, cela peut déboucher sur des partenariats avec par exemple des propositions de co-working ou de distribution de produits.

Et vous qu’est-ce que vous aimeriez lancer comme projet qui vous trotte dans la tête ?

Qu’est-ce qui vous bloque ?

Article invité de Barbara du site MaLayette

Laisser un commentaire