Quand j’ai cru que c’était la fin de ma grossesse 2


Ce n’était pas encore le moment, pourtant j’ai cru que c’était la fin de ma grossesse.

J’ai mis sa petite maison à rude épreuve c’est vrai. J’ai beaucoup marché, fait beaucoup de voiture. Son frère et sa soeur ne m’ont pas épargnés également en attrapant une grosse gastro. Papa m’a beaucoup aidé en gérant deux nuits sur trois en me laissant dormir la nuit.

Puis Papa et moi avons profité d’un petit moment de répit, d’une sieste pour se câliner et se retrouver de cette longue et lourde semaine passée.

Mais ce fut la goutte de trop ……

Quelques instants après ces ébats, Baby Little m’a fait comprendre qu’il fallait que je cesse tout !

Je suis resté au lit, clouée sur le dos, avec des douleurs dans le bassin et dans le bas du dos. Puis des contractions, des contractions très douloureuses…

Papa était descendu voir sa soeur, quand il est remonté dans notre chambre, il m’a trouvé alors entrain de pleurer.

Je me suis effondré car j’avais mal, j’avais des difficultés à bouger. Puis j’ai eu d’un coup peur, peur qu’il arrive trop tôt, je n’étais qu’à 33SA+4. Bien trop tôt pour lui !

Papa est aller me faire chauffer la salle de bain pour que j’aille prendre une douche. Je suis arrivé a descendre dans ma salle de bain. Une fois sous la douche bien chaude, j’ai senti la douleur s’atténuer, au bout de 10 minutes, je n’avais plus de contractions. Un soulagement.

J’ai alors rejoins Papa, ses frères et sa sœur dans le salon, ça aller mieux, mais je n’étais pas rassuré pour autant. 1/4h après cette douche, les contractions sont revenues. C’est pas bon ça ! Je les ai alors compté. Elles étaient espacées toutes les 3-5 minutes. Elles n’étaient pas fortes mais elles étaient régulières. Puis elles ont commencées à être de moins en moins agréable. J’ai pris 2 spasfon, puis 20 minutes après encore 2 spasfon. Elles se sont espacées, mais j’avais prévenu Papa que j’irais quand même faire un tour à la maternité une fois que ses frères et sa soeur seraient au lit.

Avant que j’y aille, les contractions étaient revenues toutes les 5 minutes.

Il est 20h, la sage-femme m’a installé dans la salle de monito. Les contractions sont petites mais elles sont là et très régulières. Au bout de 2h de monitoring, elle me donne un suppo de spasfon. Il fait effet. Les contractions sont tout les 1/4h, mais elles sont également plus fortes. Puis elles reviennent toutes les 4 minutes en ayant la même intensité que les dernières.

Il y a une urgence dans la salle d’accouchement, donc je dois attendre, la seule maman qui est en train d’accoucher doit passer en salle d’opération pour une césarienne. La sage femme attend que le gynécologue est terminé pour lui parler de moi.

C’est minuit, elle m’annonce alors qu’ils me gardent en hospitalisation. Je dois prendre un traitement plus fort, un comprimé d’Adalate tout les 1/4h pendant une heure. Elle me prévient que ça peut créer une hypotension, des maux de tête, des sensations de malaise, donc elle me met une perfusion d’eau pour fluidifier mon sang car j’avais déjà une petite tension.

J’ai appelé Papa, pour qu’il me mène quelques affaires, il était resté à la maison pour garder les Littleaux.  Mamie Prissou est venue à la maison pour les garder le temps que Papa me rejoigne à la maternité.

Mes contractions s’arrêtent au bout de la 3eme prise. Calme plat sur le monito ! Moi par contre je vais mal, mon pouls est passé de 85 bpm à 100 bpm avec des piques à 120 bpm. Je me sens vraiment très mal, une migraine horrible. Je n’avais qu’une hâte, monter dans ma chambre pour faire pipi et surtout pour dormir !

La sage-femme m’a enlevé le monito c’était 1h30 du matin.

Et là, impossible de fermer l’oeil de la nuit, cette migraine est tellement forte que ça m’empêche de dormir. Le paracétamol ne fait aucun effet. Je dois alors prendre sur moi.

Baby Little par contre va bien, même si il est très bas et que sa tête appuie sur mon col, il se porte bien. Il a fait des petites frayeurs quand il a fait des tachycardies lorsque j’étais aux urgences, mais c’est passé, depuis il a repris un rythme normal et il va bien. Et je vais faire en sorte pour qu’il reste encore bien au chaud quelques temps.

Ces 48h sont très longues ! La gyneco de garde a fini par m’arrêter le traitement d’Adalate, car je ne le supporte vraiment pas. Finalement le spasfon suffit, mais l’Adalate a mis beaucoup de temps à être évacué par mon organisme. Mes migraines n’ont cessées qu’après 4 jours après l’arrêt du traitement. J’ai passé des journées et des nuits très difficile à cause de ça.

Même s’il appui beaucoup sur mon col, j’ai pu sortir et rentrer à la maison car ce dernier est resté stable. Par contre pour le garder un maximum au chaud, donc dans son petit cocon, je dois respecter certaines contraintes. Me reposer le maximum, ne pas porter de charge lourde, donc ça veut dire aussi d’éviter de porter son grand frère Mini Little. Ne plus faire de gros câlins avec ton papa (dur dur ça !!!) et rester allongée.

J’ai toujours des contractions la journée, minimum une quinzaine par jour. Mais bon je patiente, j’essaie de faire attention, même si la semaine fut difficile. C’est les vacances scolaires, la nounou était en vacances pour une semaine. Donc c’est moi qui ai du m’occuper des Littleaux.

D’ici une semaine il pourra arriver s’il le souhaite mais pas avant. Il doit attendre encore un petit peu et rester dans son nid douillet. Je veux qu’il me réveille encore la nuit avec ses petits coups de poing et coups de pieds. J’aimerai qu’il laisse sa grande soeur faire pleins de câlins et de bisous sur mon ventre qui lui sont tous destiné, mais si elle a autant hâte que moi de lui faire des câlin en le serrant dans nos bras.

Je suis donc en menace d’accouchement prématuré depuis. La sage-femme qui a fait mon suivi de grossesse vient une fois par semaine chez moi pour faire un monitoring.

Vu que je participe a un tournage pour un reportage pour l’émission 66 Minutes et la journaliste et le cadreur sont venu me voir à la maternité, j’ai eu droit a une écho supplémentaire en plus de celle de mon col pour voir Baby Little. Et donc à 34SA, Baby Little était estimé à 2,2 kg !

Plus qu’une petite semaine à patienter !! En attendant je vais commencer un traitement homéopathique car je suis à 36 SA aujourd’hui mais commencer également le massage du périnée. La semaine prochaine quand j’aurais atteint les 37 SA, je rajouterais à mon programme, la ballon de gym, l’huile d’onagre et la tisane de feuilles de framboisier ! Ben oui parce que Baby Little pourra arriver et que je veux préparer mon accouchement au mieux !!

 


Laisser un commentaire

2 commentaires sur “Quand j’ai cru que c’était la fin de ma grossesse