Quel chemin prendre ?

Ces derniers temps certaines choses se bousculent dans ma tête et me travail beaucoup … Je dois faire des choix, j’aimerais en faire certains plus que d’autres. Ils ont tous leur lots de difficultés ! Donc beaucoup de remise en question……

Mon avenir professionnel, tu le sais maintenant, c’est pour moi un rêve, c’est même une vocation. Mais pour atteindre ce rêve, il faut le vouloir et surtout il faut le pouvoir.

Actuellement en première année de médecine, c’est extrêmement difficile. Que ce soit sur la charge de travail à apprendre, à intégrer et à comprendre que psychologiquement quand on a une vie de famille.

Papa, m’encourage, il ne cesse de me dire que c’est seulement 1 an a donner tout ce que j’ai et me battre pour réussir cette PACES et qu’ensuite ce ne serait que du gâteau pour moi. Ce qui n’est pas faux d’ailleurs. Mais à côté de ça, je dois tout gérer toute seule. Les enfants le matin et le soir, faire les courses, les repas, le ménage (bon la on peut pas dire que ces derniers jours la maison soit cleen avec la crève que je me suis choppée !!). Mais il faut en plus que je garde Little et Littlette le mercredi toute la journée car il n’y a pas école alors qu’ils pourraient aller à l’accueil de loisir TOUTE la journée.

J’ai déjà pris une semaine de retard, la première semaine de la rentrée. Le collègue à Papa lui a foutu un rdv à faire ensemble à Aix-en-Provence alors qu’il devait être avec moi pour le premier jour d’adaptation de Mini Little et Baby Little. Et si je ne l’avais pas appelée 1h avant pour lui rappeler d’être là à 10h, je l’aurai attendu comme une imbécile sur le parking.. Bref, ne pouvant pas me dédoubler, je n’ai pu faire que le rendez vous de Baby Little et il a fallu reporter celui de Mini Little lors de ma semaine de rentrée !!!!! Donc 1 semaine de décalage avec la fac !!!

C’était sans penser sur la semaine qui suivi celle de la rentrée …. Car maintenant j’ai DEUX semaines de décalage avec la fac, donc DEUX semaines de retard !! Oui parce qu’il a fallu que je gère Littlette et Mini Little qui ce sont choppés la scarlatine !!! Le mardi, après être aller chercher Littlette à l’école, j’ai bien essayée de travailler quand Littlette comatait dans mon lit, mais j’ai pu bosser seulement 2h. Puis le mercredi J’avais Little et Littlette à la maison donc IMPOSSIBLE de bosser. Le jeudi et bien rendez-vous chez le pédiatre, scarlatine pour les deux donc antibio et pas d’école ni de crèche jusqu’à aujourd’hui !! Donc ce qui fait maintenant DEUX semaines de retard.

Mais si c’est comme ça, je dois m’en prendre qu’à moi même, car « Fallait réfléchir avant de faire de gosses » comme dit gentiment Papa….  étant donné que je ne travail pas et que je ne ramène pas d’argent je dois suivre et rentrer dans le rang ! Mais c’est quand même mes grossesses, qui m’ont ouvert les yeux sur mon avenir professionnel que je veux !!

Il y a deux semaines, j’étais motivée à bloque pour réussir, j’étais optimiste, je savais que ce serait mon année et que je serais dans les 66 premières pour intégrer la Maïeutique.C’est pas parce que je suis maman que je ne peux pas être ce que je veux devenir !! C’était avant qu’on m’impose de devoir tout GERER mais aussi de RÉUSSIR.

Avec Papa on s’est engueulé, car maintenant je suis pessimiste et défaitiste. Il ne comprend pas que je sois, à présent, si négative sur cette PACES. Il ne comprend pas que ceux qui n’ont pas d’enfant, qui bûchent jusque tard le soir ne réussissent pas du premier coup, voir pas du tout. Alors que moi qui ai 4 enfants, doit pouvoir gérer, les enfants, les mercredis, les levés, les couchés, les bains, les repas etc etc, je dois travailler 3 fois plus, mais chose qui est impossible quand on voit tout ce que je dois faire le reste du temps.

Je suis simplement réaliste ! Je ne peux pas tout faire, m’occuper des enfants et plancher sur mes cours.

Mais je ne veux pas abandonner mon rêve. Et c’est là que je dois faire des choix et que Papa doit en faire également avec moi.

J’ai deux options qui s’offrent à moi (et 2 sous options, tu verras, tu comprendras):

  • Je continue la PACES, mais les deux grands Littleaux vont au centre de loisir le mercredi, et Papa doit s’investir d’avantage s’il tient tant à ce que je réussisse cette année de médecine (je dis ça mais il part 3 jours à Marseille pour gérer la foire de Marseille et la semaine prochaine, il part aussi 3 jour pour la foire de Montpellier…………)
  • J’arrête la PACES (j’ai jusqu’au 10 octobre pour annuler mon inscription), je cherche du travail et dans quelques mois je postule dans les Hautes écoles de Belgique pour la rentrée de 2018. Et là on a deux options :
    • Je fais les allers-retours tout les week-end pendants 4 ans (mais faut trouver un logement pas trop cher pour moi dans le Nord-pas-de-Calais.)
    • Nous partons tous dans le Norp-pas-de-Calais, ou Papa se met au chômage ou il demande à se faire muter dans la même boite mais en Belgique (cette option est plus avantageuse financièrement parlant)

Ce n’est que pour 4 ans, même si je sais que ce serait extrêmement dure de laisser mes enfants la semaine et d’imposer à Papa toute la gestion des enfants, mais je sais qu’il y a ici ma famille. Comme ce serait de partir tous ensemble loin de ma famille pendant 4 ans. Chose que je viens de rappeler à Papa ce matin, quand je suis parti pendant 5 ans pour le rejoindre à Lyon…

Je suis même prête à mettre le mariage de côté le temps de mes études si je vais en Belgique alors que je saoule (littéralement) Papa avec ça depuis qui j’ai attrapée le bouquet de la mariée début juillet !!

Dans tout les cas, si je veux atteindre mon but d’être sage femme un jour, je vais devoir faire des sacrifices …..

Enfin bref, je suis vraiment bouleversé par tout ceci en ce moment, tellement que je n’arrive pas à me concentrer sur mon travail aujourd’hui….

Laisser un commentaire

6 commentaires sur “Quel chemin prendre ?”

%d blogueurs aiment cette page :