Cette école où s’endorment les enfants

Je ne sais pas si tu as vu passer ça dans la presse, ou au JT sur M6. Cette école où s’endorment les enfants mais pas que ….

Il y a maintenant plus d’un mois, une dizaine d’enfants sont tombés malade dans une école de Pernes les fontaines, une petite ville du Vaucluse.

Au début nous n’avons pas pris réellement ça au sérieux. On nous a appelé pour nous dire que Candice n’était vraiment pas bien. Nous étions tout les deux au travail, du coup c’est ma mère qui est allée la chercher et qui s’en est occupée ensuite.

En effet, quand elle l’a récupérée, elle n’était vraiment pas en forme. En arrivant chez elle, à deux minute de l’école, elle lui a donné du paracétamol et moins de 5 minutes après, elle avait devant elle une Candice complètement différente. Et toi comme moi on sait pertinemment que le Doliprane ne fait pas effet aussi rapidement !!

De là on s’est d’abord dit « la maison ou chez mamie comme par hasard c’est toujours miraculeux » …

Et pour cause ……

Les jours passent, je retrouve tout les soir une Candice en forme, qui mange bien, qui dort bien. Vraiment en bonne santé. Faut dire qu’avec la Covid, j’ai fait une cure de vitamines au enfants, et ils n’ont quasiment pas été malade cet hiver !

Jusqu’au jour où la maîtresse de Candice me laisse un mot dans son cahier de texte en me disant qu’elle ne va pas bien ces derniers jours, elle se plaint de maux de ventre et de tête et est très fatiguée et qu’il faudrait peut-être voir à consulter un médecin.

Ben non en fait ….. Candice va très bien ! Je ne comprends absolument pas pourquoi elle me dit ça.

Mais on commence à se poser des questions. Je ne veux pas aller voir le médecin de peur qu’on me rit au nez,  » Votre fille va parfaitement bien. Elle est malade à l’école et arrivée à la maison elle pète le feu comme par magie, c’est du cinéma voyons ». C’est extrêmement …. Etrange !

Puis ma mère m’envoi un message et me dit d’aller sur un groupe de la ville car apparemment il y a d’autres enfants dans cette situation et donc d’autres parents en questionnement.

Je découvre alors qu’une dizaine d’élèves des deux classes de CP souffrent de symptômes tel que des maux de tête, maux de ventre, certains vomissent, fièvre, de somnolence au point de s’endormir. Et ce qui me « rassure » c’est que ces parents disent tous qu’une fois leurs enfants chez eux, ils n’ont plus AUCUN symptômes !!!!!

La mairie commence alors à prendre ce sujet très au sérieux. Avant que le préfet décide de faire fermer l’école, le Maire commence à faire des tests dans l’établissement scolaire. En commençant par la nourriture servit à la cantine. Ce qui était très peu probable étant donné que les plats des 4 autres écoles de la ville ainsi que de la crèche, de la maternelle et du collège, proviennent de la même centrale.

Et là je sens que tu vas me dire « Et si c’était un cluster de la Covid ??? » Eh bien non ! Certains enfants et parents ont fait le test PCR et celui-ci est revenu systématiquement négatif. Cette cause a donc été rapidement écartée.

C’est enchainé ensuite un tas de test, l’air, l’eau, les chauffages, le monoxyde de carbone, les produits d’entretiens, les gels hydroalcooliques utilisés sur place ….. Et RIEN ! Tout revient négatif ….

Le mercredi 3 février, je décide quand même de mener Candice voir un médecin. Je te raconte même pas la galère !!! Le pédiatre est complet, pour mon médecin c’est le jour des visites à domicile et ses confrères du même pôle santé sont complet. Je regarde sur Doctolib, des médecins ont des dispo mais « Ce praticien ne prend pas de nouveau patient » grrrrr !!! Et j’ai fini par en trouver une et géniale en plus !

Je lui explique la situation, elle nous dit avoir vu des enfants de la même école venant pour la même raison plus tôt dans la matinée.

Elle passe à l’examen et là sans surprise « Candice tu vas très bien ». Elle lui pose ensuite pleins de questions pour essayer de comprendre ce qu’il se passe et faire des hypothèses sur les possibles causes. Candice lui dit qu’elle ne boit que lorsqu’elle est à la cantine. Mais qu’elle fait également sport avec le masque. Elle a été quelque peu ahuri en apprenant le port obligatoire du masque durant le sport…. Et de même pour moi.

De là, elle en a conclu qu’il est possible que la déshydratation soit en partie en cause étant donner que les enfants boivent moins à cause du masque. Il est également possible le masque en lui même pose problème.

Le soir même nous recevons un mail, vers 20h30 pour nous annoncer que l’école serait fermée du 4 au 15 février. Le jeudi, l’établissement sera exceptionnellement ouvert pour les parents n’ayant aucun moyen de garde.

Candice y est donc aller. Ils n’étaient que 4 dans sa classe. Son institutrice m’a dit quand je suis aller la chercher qu’elle et sa copine (qui fait également partie des enfants touchées par ce syndrome inexpliqué) ont passées une super journée ! Et qu’ils ont portés le masque sous le menton … Coïncidence ???

Ce soir là elle m’a appris que la semaine d’avant, des infirmières sont venues dans l’établissement pour prendre la saturation des enfants. Et il s’est avéré que leur taux d’oxygène dans leur sang était inférieur à la normale…

Le dimanche soir, alors que nous passions à table, Christophe a reçu un appel. C’était le Maire de la commune qui souhaitait prendre des nouvelles de Candice et nous rassurer sur le fait qu’il mettait tout en oeuvre pour savoir d’où venait le problème.

Le lundi elle alla au complexe sportif, lieu mis à la disposition des parents ne pouvant faire garder leurs enfants. La journée se passa bien. Puis mardi 3 ou 4 enfants se sont à nouveau endormis. Je ne l’ai appris que le lendemain en voyant un post de la FCPE de la commune sur facebook. Et quand j’ai posé la question du coup à Christophe, il m’a dit que en effet Candice s’était endormie. C’est donc le problème ne vient pas forcément de l’école elle même !

Ce jour là (mardi), il y avait la première réunion de « crise » en visio conférence avec quelques parents, les deux instituteurs des classes de CP, l’ARS (agence régionale de la santé), le maire, médecin scolaire, FCPE et je crois encore d’autres personnes. Ce jour là il a été décidé qu’un protocole serait mis en place.

C’est à dire, que dès qu’il y aura un élève présentant ces symptômes, le SAMU sera contacté pour qu’ils viennent prendre les constantes de l’enfant. Ca c’est ce qui était prévu. Parce que tu vas voir qu’en réalité le SAMU n’a pas vraiment envie de se déplacer pour si peu (si peu pour le SAMU, pas pour nous parents qui prenons ce problème très au sérieux).

Mercredi aucun problème, elle était au centre de loisir, tout s’est très bien passé (coïncidence, eu centre de loisir, elle peut porter le masque sous le nez. Alors ouais je sais pertinemment que de cette manière il sert à rien, mais de cette même manière, elle se sens mieux).

Jeudi, elle est au complexe sportif et rebelotte, elle s’endort à nouveau en fin de matinée. Je précise quand même, sait-on jamais qu’on me pose la question, oui Candice dort très bien la nuit. Donc l’animatrice appel le SAMU, et on lui dit de la laisser dormir et de les rappeler une fois qu’elle serait réveillée et selon son état ils jugeraient s’ils aller faire venir une ambulance pour mener ma fille à l’hôpital ….

Ben non en fait !!! Je ne suis absolument pas d’accord ! Elle subit déjà pas mal de stresse faudrait en plus qu’elle aille en ambulance seule, aille à l’hôpital seule juste pour prendre des constantes ?? C’est eux qui doivent se déplacer. Et si on veut avoir des donner fiables, les constantes il faut les prendre quand elle dort, pas à son réveil, parce que c’est presque sûr que ca va aller mieux. Et c’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé, elle a mangée, jouée et goûtée. Donc ce jour là, le SAMU n’a pas tenu compte du protocole mis en place par l’ARS !

Le vendredi, endormi à nouveau, et à ce que je sache, personne n’a été contacté …

Bon alors juste pour que tu comprennes un peu mieux pourquoi je l’ai mets au complexe sportif au lieu de les garder avec tout ça. Christophe de son côté a des grosses responsabilités, surtout en ce moment où ils doit faire poser 52 pergolas en 4 mois à la Grande Motte. Et avec ses autres rdv, il n’est pas forcément sur place et ne peut pas non plus faire du télétravail tout les jours. Quand à moi, je suis encore intérimaire, donc je ne peux pas me permettre de prendre 1 semaine de congé comme ça pour garder mes enfants car d’une le jour de la paie va faire très mal et puis je risque de perdre ma place, dans le deux cas, je ne peux absolument pas me le permettre. Mais oui je sais que mes enfants doivent être la priorité, sauf que c’est pas si facile que ça. Mais je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule dans cette situation. Donc de là, merci de te passer des leçons moralisatrices, je pense que cette situation pour nous est déjà très éprouvante pour ne pas ajouter plus de stress qu’il y en a déjà.

J’ai été en contact avec une personne de la FCPE, on a discuté 3/4h au téléphone et j’en ai appris quelques pépites. D’abord que les instituteurs qui eux ont baignés dedans pendant 3 voire 4 semaines, n’ont fait qu’acte de présence, ils n’ont pas dit un seul mot !!!! Et en réalité, on leur a demandé de ne pas parler !!! C’est invraisemblable, je n’en revenais pas quand on m’a dit ça !! Mais pourquoi ? Pourquoi à t-on demandé leur silence ? Eux qui auraient pourtant tant à dire !! Ensuite la médecine scolaire n’a pas de matériel, pas de tensiomètre, pas d’oxymètre non plus… Et quand on lui propose de lui en fournir pour qu’elle puisse prendre les constantes des enfants, et notamment la saturation, elle refuse !!! Pourquoi ??

Qu’est-ce qu’on nous cache ??? Est-ce qu’ils veulent continuer de se voiler la face pour ne pas dire que la cause de tout cela, c’est très certainement le masque que les enfants ne supportent plus ??

Plus haut je t’ai dit que des infirmières sont venues prendre la saturation des enfants et que celle-ci était en dessous de la normale. Cette information n’a pas été évoquée durant la réunion car en gros le Maire ayant fait intervenir des infirmières qui ne font pas parties de la médecine scolaire il est en gros hors la loi, donc information, même si très importante, est irrecevable ! Mais je l’en remercie tout de même car même si ce n’est pas recevable, il fait de son mieux pour analyser toutes les éventualités. Des parents ont fait porter le masque à leur enfant pendant 2 ou 3 heures, puis est aller chez le médecin pour lui prendre sa saturation. Celle-ci était aussi inférieure à la normale. Et bien cette information n’a pas été donné (délibérément et non par oublie) lors de la réunion !!

Pour eux (médecins, ARS etc), ce serait un syndrome inexpliqué de groupe. En gros quelques enfants sont malades, et les autres vont faire du mimétisme. Donc ce ne serait que psychologique … J’ai quand même du mal à le croire…

Trop de choses sont dissimulées, et ce n’est absolument pas normal !

Le Maire nous a recontacté, pour avoir de nouveau des nouvelle de Candice. Mais aussi pour nous dire que le fait d’avoir médiatisé ce phénomène, lui aura permis d’avoir des témoignages similaires venant d’autres écoles.

Il y a eu la deuxième réunion cette semaine. Le compte rendu n’est pas encore apparu, mais je peux te dire que j’attends de le lire avec impatience !!

Bon, je te tiens au courant de la suite, quand j’en serais plus et si on va enfin découvrir la cause …

Tu pourras trouver quelques articles à ce sujet ci-dessous :

Des écoliers victimes de symptômes inexpliqués à Pernes-les-Fontaines, les analyses se poursuivent (francebleu.fr)

Actualités | Pernes : l’école Jean-Moulin restera fermée la semaine prochaine | La Provence

Vaucluse . Pernes-les-Fontaines : des enfants continuent de s’endormir dans cette école (ledauphine.com)

Vaucluse . Endormissements inexpliqués en classe à Pernes-les-Fontaines: l’école restera fermée la semaine prochaine (ledauphine.com)

Laura.

Photo : Le Dauphiné Libéré/ Carine Baret

Laisser un commentaire

Commentaire sur “Cette école où s’endorment les enfants”

%d blogueurs aiment cette page :